Monsieur le président… Lettre ouverte à Ueli Maurer

Lettre ouverte à Ueli Maurer, président de la Confédération suisse et ministre de la défense.

Les Suisses se prononcent le 22 septembre sur l’initiative populaire “Oui à l’abrogation du service militaire obligatoire”. Il s’agit de passer d’un système de milice à une armée de volontaires.

À fredonner sur une mélodie connue.

1
Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps.

Je viens de recevoir
Le matériel de vote
Qu’en très bon patriote
Je destine à l’isoloir.

Monsieur le Président
Je ne crois pas utiles
Ces dépenses futiles
auxquelles vous tenez tant.

C’est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Le service d’abroger !

2
Après des mois d’armée
J’ai eu confirmation
Que cette décision
Se doit d’être affirmée.

Le système hiérarchique
Pour tous obligatoire
Ne peut que décevoir
Tant il est pathétique.

L’armée “école de vie”
Son quotidien vulgaire
Et son alcool pas cher
C’est une belle ironie.

Le coût de vos blindés
Celui de leur essence
Une vraie indécence
Qu’il nous faut corriger.

 

ArmeeSuisse

3
Si problème il y a
Pour la sécurité
C’est l’efficacité
De cette grande armada.

Acheter des avions
Et engager des hommes
Ce n’est pas économe
Et vide de mission.

S’il faut donner son temps
Allez donner le vôtre
Il n’y en aura pas d’autres
Pour suivre aveuglément.

Si vous me poursuivez
Prévenez vos vigiles
Qu’en service civil
Je me suis fait muter.

Lausanne, le 28 août 2013

Martin Grandjean
Avec l’aimable concours de Boris Vian.

Initiative pour l'abrogation du service militaire obligatoire