En graphique : l’initiative UDC perd plus de 10 points par rapport à la précédente

L’initiative populaire soumise au vote ce 28 février 2016 était prévue pour forcer la mise en oeuvre d’un texte très similaire accepté par 52.9% des votants le 28 novembre 2010. Mais force est de constater que près de 2000 jours plus tard, l’UDC (droite conservatrice) n’a pas réussi le pari de forcer la main au Parlement suisse puisque son initiative “pour le renvoi effectif des étrangers criminels” (dite “de mise en oeuvre“) a perdu plus de 10 points par rapport à sa version 2010 “pour le renvoi des étrangers criminels“.

InitiativeUDCRenvoiCriminelsEtrangers

Le graphique ci-dessus compare, pour chaque canton (la taille des cercles est proportionnelle à leur nombre de votants), le résultat des initiatives UDC de 2010 (axe vertical) et de 2016 (axe horizontal). Les lignes qui traversent en diagonales permettent de mesurer d’un coup d’oeil la différence en terme de points de pourcentages entre 2016 et 2010.

On y observe que, alors que l’initiative UDC de 2016 a perdu près de 15 points dans des cantons comme Zurich ou Soleure, les pertes ont été beaucoup plus minimes dans le Jura ou au Tessin.