Identités visuelles : de quelle couleur est votre canton ?

Ils sont une référence apparemment immuable du paysage symbolique helvétique : les 26 blasons cantonaux illustrent à leur manière la diversité des identités fédéralisées. Des plaques minéralogiques aux documents officiels, leur omniprésence colore notre espace de représentations. Exercice de style sur thème de diagrammes circulaires (hommage au pays du fromage ?), la collection ci-dessous visualise pour chaque drapeau la proportion de surface couverte par chacune des six couleurs héraldiques1 :
cantons-suisse-drapeaux

Aargau

Exemple : le drapeau d’Argovie est composé de deux champs couvrant chacun 50% de la surface, un bleu et un noir, auxquels on retranche la surface de la rivière et des étoiles.

De composition généralement très simple, les surfaces sont faciles à mesurer (voir exemple ci-contre). Si l’on s’en tient à ce corpus de 26 éléments, l’analyse est très limitée, mais il ne serait pas dénué d’intérêt de pouvoir automatiser ce processus en l’appliquant à toutes les communes de Suisse (ici les communes vaudoises, par ex.) et à tous les armoriaux familiaux (en particulier pour les familles qui ont une commune d’origine attestée), pour expliciter des tendances géographiques ou culturelles en matière d’utilisation de certaines couleurs et symboles. On notera que toutes les couleurs ne se marient pas avec la même régularité. Ci-dessous, on observe que blanc et rouge sont les deux couleurs les plus souvent associées, alors qu’on ne trouve jamais de drapeau cantonal contenant simultanément du vert et du bleu, ou du vert et du noir.

Reseau-couleurs-cantons

  1. Inspiré des expérimentations d’Arthur Buxton, qui fait de même pour des oeuvres d’art et des couvertures de magazines. Son blog: arthurbuxton.com. Sur Twitter: @arthurbuxton.