Timeline : Petite histoire des partis politiques au Parlement suisse

La Suisse est reconnue pour sa stabilité économique et politique, une réputation que l’analyse de la représentation des partis politiques au conseil national ne vient pas contredire. Au contraire, quand bien même presque chaque renouvellement du Parlement est perçu comme un bouleversement des équilibres, cette vision micro ne tient pas face au panorama macro de l’évolution de la composition du Conseil national. Les élections fédérales 2015 ont été qualifiées de “morne campagne”, faut-il plutôt dire “morne système électoral”, qui fragmente l’élection en tellement de subdivisions cantonales que les micro-bouleversements locaux s’annulent avec pour conséquence une tendance globale d’une (trop) grande stabilité ?

partis politiques

Image en pleine taille ici. Liste des abréviations ci-dessous.

En 1919 est introduit le système d’élection proportionnelle, raison pour laquelle cette ligne du temps ne fait pas figurer la composition antérieure du Conseil national (dès 1848). En plus du système électoral qui les rend incomparables, ces deux périodes sont marquées par une classification politique (conservateurs/radicaux, contre droite/gauche aujourd’hui) qui rendrait l’affichage complexe: comment rendre compte du positionnement à gauche des radicaux progressistes face au conservatisme d’un PCP qui se positionne aujourd’hui moins à droite que les premiers ? Le graphique ci-dessus fait quelques concessions à ces évolutions et, pour se rendre compréhensible aux lecteurs d’aujourd’hui, se base sur les positionnements contemporains (voir notes ci-dessous).

Liste des abréviations

AdI – Alliance des indépendants 1 PCP – Parti conservateur populaire (PDC) POCH – Organisations progressistes de Suisse
DEM – Parti démocratique (UDC) 2 PCP – Parti chrétien protestant (PEV) PRD – Parti radical démocratique
DS – Démocrates suisses 3 PDC – Parti démocrate chrétien PSS – Parti socialiste suisse
PA – Parti des automobilistes PES – Parti écologiste suisse PST – Parti suisse du travail
PAB – Parti des paysans, artisans et bourgeois (UDC) PEV – Parti évangélique 4 PVL – Parti vert libéral
PBD – Parti bourgeois démocratique PLD – Parti libéral démocratique (PLR) REP – Parti républicain
PC – Parti communiste PLR – Parti libéral radical (PLR) UDC – Union démocratique du centre
PCCS – Parti conservateur chrétien-social (PDC) PLS – Parti libéral suisse (PLR) ULD – Union libérale démocratique (PLR)
Tous les partis sont représentés, mais pour des raisons de lisibilité seules les formations politiques ayant obtenu plus de 8 sièges ont une étiquette. Entre parenthèses, l’abréviation du parti actuel, après changement de nom et/ou fusion.

À propos

D’autres graphiques du même type à consulter :

nzz

NZZ Infografik (Christian Kleeb)

wapo

The Washington Post (Marlène Gerber et Sean Mueller, UniBe)

Parlement ApptitudeApptitude (Raphaël Halloran)
  1. Parti du centre représenté ici au centre-gauche en raison de son histoire récente proche du PSS et des Verts.
  2. Parti centriste représenté ici sur la même ligne que le PAB avec lequel il fusionne partiellement en 1971 pour donner naissance à l’UDC.
  3. Anciennement “Alliance nationale”
  4.  Bien qu’issu du conservateur PCP, l’analyse des votes des élus de ce parti au conseil national montre qu’il se positionne aujourd’hui globalement au centre gauche.